PLAY ART 

MYARTBOX & l'artiste aNa…

 

aNa propose des services et solutions qu'elle distribue via sa marque MYARTBOX.

Elle se déplace CHEZ VOUS, afin de créer AVEC vos groupes une œuvre commune originale in-situ.

Ou bien vous choisissez un de ses produits en pack ou kit (PLAY ART) pour concevoir une fresque à sa manière, mais sans elle.

 

Le savez-vous ?

Acheter des œuvres d’art par votre entreprise vous permet de réduire vos impôts facilement.

 

CONTACT / 06 45 10 61 93 / MENU

FaceBook / Instagram / Google+

 

 

Street Art City

Street art city ana graff

Hotel 128 room 50 ana

Ma résidence artistique à l’Hôtel 128

aNa est une artiste inclassable.

 

Action art

Street art

Photogramme

Performances en entreprises

Art contemporain interactif pour des familles, couples et particuliers…

 

Jour après jour, elle effectue des recherches depuis 1999.

Contact direct : 06 15 73 30 67

contact@anafernandes.net

 

 

Elle présente depuis le 1er Septembre 2018, la cellule artistique dans la chambre 50 de l'HOTEL 128 à la Street Art City de Lurcy-Lévis. 

 

Street Art City
03320 LURCY-LÉVIS
FRANCE

Coordonnées GPS : 46.72 N / 2.92 E

06 44 95 59 86

 

 

contact@street-art-city.com

 

 

Chambre 50, HOTEL 128, Street art City Lurcy-Levis par la street artiste aNa

Street Art City

Ma résidence artistique à l’Hôtel 128

 

par aNa

Street art city lurcy levis graffiti

Street Art City : un lieu dédié à la création urbaine

Arrivée sur le site, j’ai tout de suite été prise en charge par l’équipe qui m’a présenté les lieux, cela augurait de l’ambiance de mon séjour car à partir de là, je n’ai plus eu à assumer que ma création…

Sylvie et Gilles qui dirigent de main de maitre et de velour cette institution, ont à coeur de libérer l’artiste de toutes ses contraintes pour qu’il accède à une totale liberté d’esprit indispensable au processus créatif.

 

La « cité » est donc constituée de plusieurs bâtiments désaffectés dédiés uniquement à l’expression artistique.

Chaque artiste sélectionné peut choisir une chambre de l’ancien espace d’hébergement qu’il investit complètement.

 

Il a aussi la possibilité de pratiquer ses talents sur des murs extérieurs, pièces des communs… Il propose, et l’équipe dispose ! Toutes les surfaces visibles peuvent être décorées conférant à ce lieu, hors du commun, le statut de musée vivant en perpétuelle évolution.

Streetartcity room 50 ana

Streetartcity lurcy levis graffiti

Va dans ta chambre

Mon premier jour de travail a débuté par le choix de ma chambre.

 

Elle s’est imposée à moi au cours de la visite du RDC.

 

Ici, toutes mes actions ont relevé de l’instinct. Mon premier contact avec l’endroit a été très déstabilisant, me ramenant en enfance quand, très jeune, j’accompagnais ma mère sur son lieu de travail. Les odeurs, l’architecture, … tout concourait à un retour en arrière et à un retour sur soi. Car j’ai effectivement réalisé un grand travail d’introspection. Chaque artiste se retrouve ainsi seul, dans son espace, face à lui-même mais paradoxalement, il communie avec le lieu vide et pourtant si chargé émotionnellement. Quand l’obscurité prend le dessus (il n’y a pas d’électricité sur le site) on croit entendre les voix des confrères passés ou présents, la musique de le créativité, la symphonie des sprays. Je me suis sentie seule, seule maîtresse de ma chambre mais aussi participante d’un tout.

Hotel 128 chambre 50 streetartcity

Hotel 128 room 50 street art city

Street art city ana

Un séjour clé en mains

Quand le dîner est servi, le cor résonne et rameute la troupe.

D’abord on s’apprivoise, on se questionne et on découvre l’Autre autour de la table.

 

S’en suivent des échanges d’une grande intensité autour de sujets hétéroclites mais souvent autour de préoccupations sociétales. J’ai la sensation d’assister à un repas de famille.

On partage nos expériences de vie avant d’intégrer une « vraie » chambre à coucher et récupérer.

 

 

Les jours vont se suivent avec toujours la même force et puissance créatrice.

Les moments d’euphorie vont s’alterner aux doutes et aux douleurs de la maïeutique. Le fond est littéralement expulsé de mon être avant de céder la place à la précision du tracé noir. Et, le résultat me ressemble, lorsque l’on rentre dans la pièce n°50, on pénètre dans Mon Univers, on a vraiment la sensation de se trouver dans un de mes tableaux.

Mes yeux, toujours très présents, vous observent cependant qu’une nouvelle écriture s’est dessinée.

Hotel 128 room 50

Streetartcity ana graffity

Check out

Ces 7 jours ont constitué une parenthèse, un moment hors du temps et des contraintes où seule importait la création.

 

A la ponctuation sociale reposante s’est opposée l’intense production graphique.

 

Je suis ressortie exténuée et pourtant revigorée surtout fière du travail accompli.

Hotel 128 room 50 streetartcity

Nous nous sommes retrouvé le 10 novembre pour dédicacer le catalogue du millésime 2018

 

Ted Nomad

 

Aero

 

Atek

 

Kelkin

 

Snek

 

Morne

Illustration musicale 1 du Film par Lou-Dino, fils de aNa 14 ans : Titre "Money"

Streetartcity

Streetartcity chambre 50

Hotel 128 chambre 50

Street art city chambre 50 graffiti

Street art city chambre 50